Description

Situé entre l'avenue de la Generalitat et l'Èbre, le parc est le résultat de l'expansion de la ville et de la démolition des remparts qui a eu lieu à la fin du XIXe siècle. Le promoteur du projet, l'architecte municipal Joan Abril i Guanyabens, en dessinera les plans selon le modèle des jardins romantiques avec certaines touches modernistes.

Deux traitements paysagers distincts peuvent y être observés : une allée centrale flanquée de bananiers, qui fait office d'avenue majestueuse, et de petites platebandes labyrinthiques, dessinées avec de la végétation, dans la zone la plus proche du fleuve. Dans cette même zone, vous pourrez apprécier le traitement moderniste des matériaux et l'aménagement en jardin (perron et lac).

Il convient également de mentionner la grande diversité botanique que présente sa végétation, où se marient merveilleusement des espèces indigènes et d'autres espèces exotiques, constituant ainsi une véritable oasis et un point de rencontre pour les évènements citoyens.

Depuis 1932, le parc abrite, dans la zone nord, la halle à marée (ou criée) médiévale du XIVe siècle, déplacée pierre par pierre de son emplacement d'origine. Le bâtiment, à plan rectangulaire, est divisé en deux nefs par trois grandes arcades en plein cintre sur des piliers polygonaux. Sur ses flancs longs, la construction est ouverte par quatre grands arcs en ogive. Sur le flanc court, au nord, fermé par un mur, s'ouvrent deux fenêtres géminées. Il faisait office de centre commercial et d'entreposage des marchandises. Aujourd'hui, les géants et le bestiaire festif de la ville y sont exposés.

Souligner l'échelle Pau Monguió.